Micro Focus peine à digérer les logiciels d’HPE

Incontestablement, Micro Focus, qui s’allège de Suse, a des difficultés à digérer sa fusion avec la division logicielle d’HPE, à cause de cultures commerciales différentes et de la mise en place de

nouveaux systèmes IT. C’est ce qu’ont reconnu, le président de l’éditeur britannique, Kevin Loosemore, et le CEO Stephen Murdoch, ce dernier succédant à Chris Hsu qui a quitté l’entreprise en mars dernier, un peu plus de 7 mois après avoir pris les rênes de la société,

Micro Focus a cependant une culture de l’absorption sans problème. Au cours des 10 dernières années, la société a ainsi acquis et digéré pas moins de 17 sociétés, parmi lesquelles Attachmate en 2014, une proie pourtant considérable.

Mais cette fois les problèmes à résoudre étaient plus complexes ont expliqué les deux dirigeants à CRN. « L’activité logicielle d’HPE était une petite division qui n’avait pas beaucoup d’effet sur l’ensemble des résultats d’HPE. Elle s’inscrivait dans la stratégie et les objectifs financiers de la société mère, en vertu de quoi elle a souvent investi dans des projets consistant à supporter au niveau du groupe l’activité d’HPE centrée sur le hardware », a ainsi expliqué Stephen Murdoch.

A ce problème s’est ajouté la mise en place d’un nouveau système IT. Micro Focus disposait de son propre système informatique mais a décidé d’adopter celui d’HPE Software pour l’ensemble de son organisation. Appelé FAST, ce nouveau système, livré mi-novembre, a rencontré des problèmes permanents, notamment en matière de matériel. Il recouvre à présent une certaine stabilité a expliqué le CEO.

Autre bonne nouvelle, la baisse du chiffre d’affaires constatée depuis plus d’un an ralentit a affirmé à nos confrères Kevin Loosemore.

Paradoxalement, ces améliorations sont à l’origine d’un nouveau départ au sein de la direction. En effet, la vice-présidente en charge des ventes et du marketing de l’entreprise, Sue Barsanian, s’en va et change d’activité. Elle a expliqué à CRN que son objectif au sein de la société consistait à l’accompagner dans la fusion. « J’avais décidé de rester pendant la transition et puis de passer à une nouvelle phase de ma carrière, mon objectif étant d’abandonner un rôle de dirigeant opérationnel pour jouer des rôles au sein de conseils d’administration », a-t-elle précisé. Elle vient ainsi de rejoindre le board du spécialiste du stockage et du partage de fichiers en ligne Box. Un premier pas.

Add comment


Security code
Refresh

Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive