Les actifs de Tintri rachetés par DDN quelques heures après le dépôt de bilan

Approcherait-on de la fin du feuilleton Tintri ? Placé, comme on s’y attendait, sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, le spécialiste des appliances de stockage tout

flash a aussitôt été racheté par DataDirect Networks (DDN). Les conditions financières de l’opération n’ont pas été dévoilées. Basé à Santa Clara, ce fournisseur des solutions de stockage HPC avait fait fin juin l’acquisition auprès d’Intel du système d’exploitation de fichiers Lustre « afin d’ajouter la technologie de gestion de fichiers la plus avancée du monde à son portefeuille substantiel de produits flash analytiques et cloud ».

Dans un communiqué, l’entreprise annonce aux clients de Tintri qu’elle assurera la pérennité des produits. « DDN travaille avec les co-fondateurs, les salariés, les conseillers et les créanciers de Tintri afin d’établir une stratégie gagnante afin d’assurer aux clients de Tintri la continuité du support de leur base installée ainsi qu’une feuille de route pour leurs besoins sur le long terme », précise dans le document le CEO et co-fondateur de DDN, Alex Bouzari. « Tintri surplombe l’ensemble de la gamme de l’industrie du tout flash et ses solutions de stockage pour l’automatisation de l’entreprise ont été déployées avec succès dans plus d’un millier d’entreprises, y compris 20 du Fortune 100. Ce sont des outils essentiels pour aider les organisations à bâtir des environnements de développement agile pour les applications cloud native et pour exécuter mieux que jamais des applications d’entreprise critiques. »

Tintri compte Comcast, Chevron, la NASA ou encore Toyota parmi ses clients.

Dans sa demande de règlement judiciaire au titre du chapitre 11, Tintri indique que ses actifs atteignent 76,25 millions de dollars pour un passif de 168 millions de dollars. L’entreprise estime entre 1.000 et 5.000 le nombre de ses créanciers, les principaux d’entre eux étant son ffournisseur OEM Flextronics, à hauteur de 4,5 millions de dollars, et Salesforce, à hauteur de 492.000 dollars.

Le document précise que la mise sous la protection du chapitre 11 a été décidée le 6 juillet. Entretemps, selon The Register, les activités EMEA ont cessé laissant sans les clients de la zone sans support. Par ailleurs, selon certaines sources concernées les salariés basés au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas n’ont pas reçu leur salaire de juin, ni aucune indemnité de départ.

Tintri a prévenu ses actionnaires qu’ils ne toucheraient probablement rien pour leur participation au capital. L’accord avec DDN doit encore être finalisé et soumis à l’approbation du tribunal des faillites.

Add comment


Security code
Refresh

Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive