Computacenter France a largement dépassé ses objectifs en 2017

À l’orée de l’année 2017, Computacenter France s’était fixé sans trop y croire toute une série d’objectifs de performance et de rentabilité à atteindre idéalement. Ces objectifs supposaient notamment de parvenir à

démarrer a minima deux nouveaux clients majeurs en 2017, d’augmenter le volume du business datacenter, réseau et sécurité, et d’embaucher de nouvelles compétences pour accompagner la croissance des services. Or, à la plus grande surprise de Lieven Bergmans, qui vient de céder son siège de directeur général France à Arnaud Lépinois, la filiale française a atteint tous ses objectifs en 2017.

Résultat : le chiffre d’affaires a progressé de 13%, passant de 514,3 millions d’euros à 581,3 millions, revenant ainsi à son niveau de 2012, juste après l’intégration de Top Info. Les ventes de produits ont progressé de 12,4% tirée par les solutions datacenter, réseau et sécurité, qui ont progressé de 30% et représentent désormais 35% du mix produits. Les services ont progressé de 15,3%, dopés par les services managés, qui ont progressé de 16,6%.

Mais c’est surtout, au niveau de la contribution à la marge que la progression est la plus probante : le résultat d’exploitation a doublé en un an passant de 3,5 à 6,3 millions d’euros. « On a rentabilisé notre top 4 clients et les deux clients majeurs démarrés en 2017 ont très rapidement atteints les niveaux de satisfaction et donc de rentabilité souhaités », expose Lieven Bergmans. Le premier de ces deux clients est un compte international pour qui Computacenter a pris en charge l’infogérance de ses postes de travail à l’échelle mondiale, tandis que le second lui a confié son approvisionnement en solutions datacenter.

Ces bons résultats mettent en lumière la pertinence de la stratégie mise en œuvre depuis quatre ans consistant à recentrer l’effort commercial de la filiale française sur les 500 plus grands comptes français et à décliner son organisation sur celle du groupe.

Pour 2018, Lieven Bergmans se veut prudent : « autant on était en avance sur notre trajectoire en 2017, autant on s’attend à une petite baisse de régime en 2018. On a plusieurs contrats à renouveler et on sait que lorsque l’on redémarre un contrat, il y a toujours un effet à la baisse sur la consommation s’accompagnant d’une moindre rentabilité. » La filiale française déplore notamment la perte d’un important client dans le secteur public qui a entraîné une diminution de 9,7% de la valeur de ses contrats de services managés au 31 décembre, entraînant un vent contraire pour la croissance des services managés en 2018. Néanmoins, la direction de Computacenter France espère stabiliser le chiffre d’affaires en 2018 et maintenir un niveau de rentabilité compris entre celui de 2016 et celui de 2017.

Add comment


Security code
Refresh

Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive