La pépite franco-américaine Cedexis se vend à Citrix

Citrix annonce l’acquisition du Franco-Américain Cedexis, spécialiste de l’aiguillage du trafic intelligent. Le montant de la transaction n’a pas été dévoilé. Selon nos confrères de la Tribune, le spécialiste de la virtualisation, en

plein virage stratégique vers le cloud, aurait mis 100 millions de dollars sur la table.

Fondé en 2009 par deux anciens d’Akamai, Julien Coulon et Marty Kagan, Cedexis fournit des solutions SaaS permettant d’optimiser de façon dynamique les flux de données dans les environnements de clouds publics, les datacenters, les réseaux de diffusion de contenu (CDN) et les FAI afin d’optimiser l’affichage des contenus.

« En prenant en charge les applications modernes, distribuées et reposant sur des micro-services dans des environnements hybrides et multi-clouds, Citrix peut désormais proposer aux directions informatiques des moyens d’organisation dynamiques et en temps réel de l’infrastructure. Et fournir par là même, en temps réel, des indications précises sur l’engagement des utilisateurs finaux », explique la firme de Fort Laudedale dans un communiqué. Les clients ont ainsi une vision et une compréhension approfondies instantanées des performances du réseau. « Les équipes IT seront en mesure d’intervenir et de réagir plus rapidement afin de résoudre les problèmes réseau, gérer la charge entre clouds et traiter les changements de capacité en fonction des besoins de l’entreprise », précise de son côté Steve Shah, vice-président en charge de la gestion des produits chez Citrix. « De plus, les directions informatiques peuvent réduire les coûts associés au réseau et au cloud tout en offrant aux utilisateurs une expérience de qualité optimale. Pour simplifier, cela revient à associer la technologie GPS à une voiture autonome pour qu’elle s’adapte au trafic et emprunte le trajet le plus efficace. C’est un changement radical. »

Cedexis n’est pas une inconnue pour Citrix. La firme de Fort Lauderdale est en effet entrée à son capital en 2016 lors d’un tour de table qui avait permis à la pépite franco-américaine de lever 23,8 millions de dollars, la valorisant ainsi à près de 100 millions de dollars.  C’est d’ailleurs le succès de l’opération qui est à l’origine de la cession de l’entreprise, le pouvoir des fondateurs étant désormais fortement dilué. Ces derniers ont donc décidé de s’adosser à un grand, d’autant que comme l’a expliqué Julien Coulon à la Tribune, si l’on veut rester indépendant il faut relever de grosses sommes d’argent pour rester compétitifs dans un paysage du cloud en pleine évolution.

Les 77 salariés de Cedexis, essentiellement basés à Paris et à Portland (Oregon), vont rejoindre Citrix. Ces deux sites seront conservés a précisé le directeur du marketing de Cedexis, Anshu Agarwal, au Portland Business Journal.

Depuis sa création, la startup a levé 36,7 millions de dollars. Elle possède également des bureaux à San Francisco, New York, Londres, Barcelone, Genève, Tel Aviv et Singapour. Elle compte du beau monde parmi ses clients : Microsoft, Nissan, Air France, Bloomberg, Aibus, Accor, Dassault Systemes, Lenovo, Le Monde, Michelin, Le Parisien ou encore Total. Son chiffre d’affaires est cependant encore modeste puisqu’il a atteint 16 millions de dollars, un montant en croissance de 40% sur un an.

 

Add comment


Security code
Refresh

Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive