La croissance du secteur des logiciels et services continue d’accélérer dopant la création d’emploi

Le Syntec Numérique a révisé à la hausse ses chiffres de croissance 2017 pour le secteur des services informatiques, de l’édition de logiciels et de conseil en technologies. Initialement attendue à 3%,

la croissance du secteur atteindra finalement 3,4% à 53,9 milliards d’euros, selon les dernières projections du Syntec. Dans le détail, le Syntec Numérique avait prévu une croissance de 2,7% dans le conseil et les services et de 4,2% dans l’édition de logiciels. Ce sera finalement +2,9% pour le conseil et les services à 32,9 milliards d’euros et 4,4% pour les logiciels à 11,9 milliards d’euros. Les 9,1 milliards restants proviennent du conseil en technologie, qui progresse de 4,2%.

Détail de la croissance des services numériques en 2017 et 2018 par familles de services

L’accélération devrait se poursuivre en 2018 avec une croissance attendue à 3,6% pour le secteur (équivalent au record de 2011), dont 3% pour les services et 4,7% pour les logiciels.

Cette croissance est soutenue pour l’essentiel par les projets de transformation numérique, autrement dit par les SMACS (Social, mobilité, analytique, Cloud et sécurité) qui comptent pour 90% de la croissance du secteur, soit 1,3 milliard de croissance nette, contre 135 millions d’euros de croissance pour les environnements traditionnels. Les SMACS pèsent désormais 20,4% des logiciels et services, soit 9,1 milliards d’euros (en progression de 16,2 % en 2017). En 2018, ils progresseront encore de 15% pour atteindre 22,6 % du marché logiciels et services (dont 14% du marché dessociétés de services).

Autre facteur de croissance pour le secteur : les projets de mise en conformité règlementaire et notamment la mise en conformité RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) qui a représenté 670 millions d’euros de dépenses en logiciels et services cette année, et qui représentera 958 millions d’euros en 2018 et même 976 M€ en 2019 d’après les projections d’IDC France. Le RGPD restera très dynamique au moins jusqu’en 2021.

Dans le cadre de son enquête semestrielle, effectuée auprès d’un panel représentant 85% du marché français, le Syntec Numérique a déterminé que 72 % des ESN (entreprises de services du numérique) avaient augmenté leur chiffre d’affaires en 2017, notamment grâce au développement de nouvelles offres de services et domaines de compétences (IoT, Big Data, mobilité, DevOps…).

Côté éditeurs de logiciels, ils sont 71 % à augmenter leur chiffre d’affaires en 2017, notamment grâce à de nouvelles offres logicielles, au développement du SaaS et au développement de leurs ventes à l’international. Le SaaS a ainsi représenté 18,5% de leurs ventes (soit 2,2 milliards d’euros) et devrait monter à 21,5% de leurs ventes en 2018 (soit 2,7 milliards d’euros). Les deux tiers des éditeurs déclarent proposer des logiciels SaaS au troisième trimestre.

Ce dynamisme a eu un impact positif sur l’emploi puisque le secteur a été à l’origine de 19.000 créations nettes d’emploi sur l’année, soit son meilleur niveau au cours des 7 dernières années, portant les effectifs du secteur à 447 000 salariés.

Add comment


Security code
Refresh

Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive