Wavestone redresse la barre

Après un premier semestre en demi-teinte, marqué par un repli du chiffre d’affaires de 3%, Wavestone a redressé la barre au deuxième trimestre, les revenus affichant une hausse de 10%, sous l’effet

conjugué de la croissance des effectifs et de l’amélioration du taux d’activité. Ce redressement permet au cabinet de consulting de présenter un bilan plutôt satisfaisant à l’issue du premier semestre.

A la date du 30 septembre, le chiffre d’affaires consolidé s’établit à 166,5 millions d’euros, en progression de 3% par rapport à la même période l’an dernier. Le résultat opérationnel courant progresse de 4%, en dépit d’un effet jour négatif, et atteint 16,4 millions d’euros, soit une marge de 9,9%. Après comptabilisation de 1,3 million d’euros au titre de l’amortissement de la relation clientèle des activités européennes de Kurt Salmon, le résultat opérationnel est de 15,2 millions d’euros, en croissance de 9% d’un semestre à l’autre. En croissance de 17%, le résultat net part du groupe est de 8,0 millions d’euros, soit une marge nette de 4,8%.

Wavestone a enregistré un retard de 20 millions d’euros dans l’encaissement des créances client. Résorbé à fin novembre, il a toutefois pénalisé le cash-flow semestriel généré par l’activité, qui s’est élevé à -14,4 millions d’euros, contre -7,4 millions d’euros un an plus tôt.

Au 30 septembre 2017, Wavestone comptait 2.647 collaborateurs contre 2.628 au 31 mars 2017. Sur le 1er semestre le turn-over s’est établi à 17% en rythme annuel. Le cabinet vise à moyen terme un taux inférieur à 15%. Le taux d’activité s’est élevé à 77% contre 76% sur l’exercice 2016/17. Le taux journalier moyen a atteint  845 euros, stable par rapport à l’exercice précédent.

Au 30 septembre 2017, les fonds propres consolidés de Wavestone s’élevaient à 111,2 millions d’euros, et la dette financière nette était de 76,4 millions d’euros, contre 56,5 millions d’euros au 31 mars 2017. Le cabinet indique qu’il a l’objectif de ramener au 31 mars 2018 la dette financière nette « à un niveau sensiblement inférieur à celui du 31 mars 2017 ».

En s’appuyant sur les résultats du 1er semestre et sur le développement de ses activités porteuses (banque mobile, industrie 4.0, véhicules connectés, mais aussi intelligence artificielle, cybermenaces, réglementation ou opérations de fusions-acquisitions), Wavestone confirme ses objectifs annuels, à savoir un chiffre d’affaires supérieur à 350 millions d’euros, hors nouvelle acquisition. En revanche, le cabinet relève son objectif initial d’une marge opérationnelle courante à deux chiffres, en visant désormais une marge supérieure à 11%, toujours hors nouvelle acquisition.

Add comment


Security code
Refresh

Download Freewww.bigtheme.net/joomla Joomla Templates Responsive